Les responsables de direction

L’entreprise qui choisit de définir sa RE va devoir impliquer diverses parties prenantes dans ce projet. Concernés par la raison d’être, les responsables de direction seront impactés puisque leurs équipes le seront directement ou indirectement. Ils vont avoir un rôle pivot, à la fois dans la définition de la raison d’être et dans son déploiement.

Rôle des responsables de direction dans la raison d’être

Au moment de la construction de la raison d’être, les responsables des différents pôles de l’entreprise pourront être amenés à faire partie du comité de pilotage du projet. Ils auront à ce moment-là pour rôle de faire remonter leur vision de ce qu’est la raison d’être et comment elle s’exprime au sein de leur service.

Ensuite, qu’ils aient fait partie ou non du comité en charge de la définition de la raison d’être, ils seront impliqués dans son déploiement. Chaque responsable de département va devoir décliner la raison d’être en processus et engagements concrets pour que ses équipes se l’approprient et et la fasse vivre au quotidien. Certains pôles vont donc être particulièrement mis au centre de cette démarche.

Stratégie

Quand ce pôle existe dans une entreprise, et que la stratégie n’est pas directement gérée par la direction générale, alors le responsable stratégie et développement aura un rôle essentiel dans la définition de la raison d’être. En effet, celle-ci a pour but de donner du sens à l’activité de l’entreprise, pour ensuite orienter toutes les grandes décisions stratégiques et de développement.

Prospective

Au même titre que le responsable stratégie et développement, le responsable prospective et innovation va se retrouver au centre du sujet de la raison d’être. Son rôle portant sur l’étude des opportunités de développement de nouvelles activités, il sera lui aussi directement impacté par le choix d’une raison d’être. Cette dernière pourra par exemple orienter les axes de développement de l’entreprise, qui priorisera désormais ceux qui sont en ligne avec sa raison d’être.

Marketing

Toute l’activité du service marketing sera impliquée par la raison d’être, puisque ce pôle devra désormais s’assurer de mettre en place une stratégie marketing cohérente avec les valeurs mises en avant par l’entreprise. Il est indispensable que le déploiement de la raison d’être soit effectué en étroite collaboration avec le responsable marketing, afin de s’assurer qu’elle sera correctement déclinée dans toutes les actions destinées à faire vendre le produit ou le service de l’entreprise.

Communication

Le responsable de la communication va jouer un rôle clé dans l’adoption de la raison d’être par l’entreprise. En effet, elle va devenir un réel outil de communication, puisqu’elle permettra en une affirmation concise et claire, de comprendre tout le sens que l’entreprise donne à ses activités. Le pôle communication devra donc non seulement être consulté pour optimise la formulation de la raison d’être, mais il sera également très pertinent de le solliciter au moment du déploiement en interne comme en externe.

Ressources humaines

La définition de la raison d’être est étroitement liée à l’humain dans l’entreprise. Elle va devenir un levier de motivation des équipes, qui vont trouver un sens à ce que fait leur société et se sentiront d’autant plus impliqués et engagés. De plus, la raison d’être ne sera qu’une coquille vide si elle n’est pas sincèrement vécue et véhiculée par les collaborateurs d’une entreprise. Le responsable ressources humaines devra donc s’assurer qu’elle est clairement expliquée notamment aux nouveaux arrivants, et qu’elle est animée auprès de tous les collaborateurs existants.

Relations institutionnelles

Le responsable des relations institutionnelles aura un rôle important dans la mesure où c’est celui qui va faire le lien entre l’entreprise et des parties prenantes extérieures clés. Il va en effet se faire le porte-parole de l’entreprise, et donc de sa toute nouvelle raison d’être, auprès des collectivités territoriales, les décideurs publics ou encore dans les relations presse. Son efficacité à relayer la raison d’être va donc en faire l’un des premiers acteurs concernés.

Les autres parties concernées