Les avantages de la raison d’être

De nombreuses raisons peuvent pousser une entreprise à définir sa raison d’être. C’est un projet de grande envergure qui va englober toutes les parties prenantes de l’entreprise et dont découleront des impacts qui les concerneront toutes également. Mais si toutes les étapes sont respectées et la raison d’être pertinemment définie, les avantages en sont nombreux.

Un projet bénéfique à l’entreprise, en interne comme en externe

La démarche de définir sa raison d’être doit émaner d’une motivation profonde de l’entreprise à aligner les missions de chaque département et à redonner du sens à l’organisation. En interne, la raison d’être devient le cap que chacun suivra, de la gouvernance jusqu’à l’ensemble des collaborateurs. Côté extérieur, l’entreprise qui définit sa raison d’être choisit de répondre aux attentes sociétales liées à l’éthique recherchée par les consommateurs.

Retrouver du sens dans son organisation

La toute première question à laquelle la raison d’être doit répondre est « quel est le sens de l’entreprise ? » Autrement dit, à quoi sert-elle, quelle est sa place dans la société. Répondre à ces interrogations au travers de la définition de la raison d’être permettra à l’entreprise de clarifier sa mission et de retrouver du sens dans son organisation. Cela lui permettra également de se resituer par rapport aux enjeux environnementaux et sociétaux, et son impact en particulier vis à vis de ceux-ci.

Poser les bases d’une gouvernance partagée

Si les parties prenantes d’une entreprise ont un objectif commun, alors le partage équitable du pouvoir, ou gouvernance partagée, pourra fonctionner. Il faut que chacun soit profondément aligné avec sa mission et avec les autres. Ce n’est possible que lorsque tous partagent le même but, qui guide toutes les décisions vers le même objectif. Ce but, c’est la raison d’être de l’entreprise.

Gagner en motivation et en cohésion

Si les collaborateurs sont impliqués dans une raison d’être commune, ils retrouvent du sens à leur travail. Si les salariés d’une entreprise sont convaincus du bien-fondé de la raison d’être, et qu’ils sont fiers d’œuvrer en son sens. Ils vont alors gagner en motivation en en cohésion, pour arriver à ce but commun, que dans une entreprise où la mission ou l’éthique seraient floues.

Renforcer l’alignement de toutes les parties prenantes

Définir la raison d’être d’une entreprise, c’est lancer un grand projet qui commence par l’alignement des parties prenantes. En interne, cela se traduira par un renforcement de toutes les missions poursuivies par chaque département, et rassemblées sous l’étendard de la même raison d’être. Avec les parties prenantes extérieures, il s’agira de répondre à leurs attentes, et n’attirer que celles qui sont en ligne avec la raison d’être de l’entreprise.

Remettre la stratégie au cœur de la gouvernance

Tout comme la politique RSE, qui n’est efficace que si elle est intégrée au cœur de la stratégie de l’entreprise, la raison d’être permettra de s’assurer que la stratégie globale de l’entreprise est alignée avec sa raison d’être. Si cette cohérence est avérée, alors la raison d’être sera au cœur de la gouvernance, impactant ainsi toutes les décisions stratégiques.

Se démarquer de la concurrence

Au vu des attentes sociétales sur le rôle des entreprises dans les enjeux environnementaux et sociaux, les entreprises qui choisiront de donner ou clarifier le sens de leur activité, et de mesurer leur impact sur ces enjeux, marqueront des points par rapport à leurs concurrents moins clairs sur le sujet.

Fidéliser les clients

L’acte d’achat est devenu un acte politique : aujourd’hui, les consommateurs plébiscitent les entreprises qui vendent des produits ou services en phase avec leurs convictions. Les entreprises qui choisissent d’aller dans ce sens-là vont ainsi augmenter leur clientèle et fidéliser les clients de manière pérenne.

Les raisons de définir sa raison d’être